Le burnout

Qu’est ce que le burnout?

Littéralement, faire un burnout, c’est « brûler de l’intérieur, se consumer ».
« C’est une usure à petit feu qui trouve sa source dans le cadre professionnel », explique Catherine Vasey, psychologue.

En cause ? Le stress chronique que nous pouvons vivre au travail.
« Contrairement à ce que l’on pense souvent, la première cause d’un burnout n’est pas psychologique, mais physiologique. Il est dû à un stress important et répété. Le stress est une réaction du corps, qui lui permet de se mettre en alerte le temps d’un danger.
Le problème, c’est qu’aujourd’hui, l’urgence est devenue un mode de vie.
Les gens sont dans certains cas sur le qui-vive 24 heures sur 24.
Résultat : leur corps est épuisé. Et cette fatigue de fond va avoir un impact sur leur moral ».

Quels sont les symptômes du burnout?


■ la perte graduelle du sommeil

 

■ le sentiment d’être toujours et immensément fatigué

■ une perte de mémoire et de concentration

■ l’incapacité de ressentir du plaisir à effectuer des tâches qui nous en donnaient autrefois

■ l’irritabilité et l’irruption de colères chez une personne habituellement maitresse d’elle-même, qui révèlent la vulnérabilité à la pression

■ des douleurs physiques qui se multiplient, mais qui sont traitées chacune séparément (pression respiratoire, maux de tête et d’estomac…)

■ le retrait affectif, relié en partie à l’envahissement du travail qui rogne le temps consacré à sa famille et aux amis, et en partie au sentiment de honte et de culpabilité qui pousse à s’isoler, particulièrement chez les cadres

■ l’anxiété, qui peut aller jusqu’à la crise de panique

Quelles sont les phases clés du burnout?


Le burnout ou syndrome d’épuisement professionnel combine :

■ une fatigue profonde/ un épuisement émotionnel

■ Une dépersonnalisation / un désinvestissement de l’activité professionnelle/ une déshumanisation des relations

■ une baisse de l’accomplissement personnel (on est nul, on ne vaut rien, on n’est pas fait pour ce boulot…)/ un sentiment d’incompétence et d’échec dans le travail / une dévalorisation

Pour évaluer plus précisément votre degré d’usure, vous pouvez effectuez en ligne.
Le Maslach Burn Out Inventory (MBI):
Conçu en 1981 par des chercheurs américains et validé au niveau international, permet de mesurer, séparément, le degré « d’épuisement émotionnel », de « dépersonnalisation » et « d’accomplissement personnel » au sein de son activité professionnelle.

Une des questions essentielles qu’il faut pouvoir se poser est :

« Quels sont mes valeurs personnelles et les valeurs de mon travail, sont-elles en totale contradiction? Si la réponse est oui, le risque de burnout est élevé.

L’expérience est une lanterne qui n’éclaire que le chemin parcouru. »

Lao Tseu

Le burnout, un vécu…

Cette douloureuse épreuve du burnout, je l’ai expérimentée.
« Le burn-out est un choc émotionnel, physique et mental qui fait valser votre vie » 

C’est le point 0, il faut alors tout reconstruire…

Dans cette phase de rétablissement, mes expériences médicales et administratives, mes lectures, m’ont permis de mesurer pleinement les difficultés inhérentes au burnout.

Aujourd’hui, devant ce chemin parcouru, il est important pour moi de transcender cette expérience.

C’est pourquoi, dans le cadre de mon approche holistique, je propose une aide complémentaire en lien avec les services médicaux spécialisés et les professionnels (psychiatres, médecins, avocats,…) qui peuvent être amenés à intervenir dans le cadre d’un burnout.

J’interviens également dans le cadre de l’entreprise.

N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.